Menu
menu

Sur la fin de sa vie, M’sieur Doisneau déplorait la méfiance grandissante à l’égard du photographe. Plus trop possible de photographier la concierge ou le passant sans risquer un procès sur le droit à l’image aujourd’hui.
Il reste assez peu d’endroits aujourd’hui où l’on peut photographier les petits moments drôles ou émotionnels en toute quiétude. Le mariage en est un, même si bien entendu l’individu est sorti de son contexte quotidien…

photographe mariage 35 église

Leave a reply